La grande marée à Saint-Malo

"Plus on est fou, plus on rit !"

Une paire de bottes, un coupe vent et c’est parti pour un petit tour sur le sillon de Saint-Malo. Pour des vagues vraiment impressionnantes, il faut un coefficient de marée élevé (entre 100 et 120 le maximum) et un peu de vent… Lors de ma balade, j’avais le coefficient mais pas le vent ! Pour une première, j’ai quand même apprécié le bol d’air ! Je me suis lâchée sur le traitement des photos mais je me suis bien amusée. 🙂

Grande marée à Saint-Malo – Des cerises en été

Grande marée à Saint-Malo - Des cerises en été

4 thoughts on “La grande marée à Saint-Malo

  1. Selon le type de spectacle que l’on veut, le paramètre le plus important peut être la houle. Un coefficient de 115 sur une mer d’huile, c’est certes singulier : l’océan se transforme en une énorme piscine. Mais le plus beau à voir pour ma part c’est 2-3 mètres de houles avec les vagues qui de déchaînent dans un tourbillon d’écume. Que le coefficient soit élevé ou pas, le spectacle est grandiose. Mais quand elles viennent se casser sur la digue et projeter des gerbes d’eau à plusieurs mètres de hauteur, c’est là qu’on apprécie la force et la beauté de la nature à l’état brut. Donc coefficient (c’est même la hauteur qu’il faut regarder plus exactement) + houle + direction de la houle + période de la houle + surcôte éventuelle lié au vent ou à une pression basse = spectacle assuré !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *